Débat: quelle justice pour demain ?

Classé dans: Baptiste ABRIOUX

Je voudrais vous poser une question et lancer un débat pour tenter de me forger une opinion mais aussi pour vous aider à nuancer la vôtre, si nécessaire.

Comment la société doit-elle traiter les criminels (je ne parle pas des délinquants) ? Quelle sentence imposer à un pédophile, un violeur ou un meurtrier ? Peut-on les punir de la même façon ?

Ma vraie question porte sur la prison à vie (qui je le rappelle n’est pas appliquée en France) et la peine de mort (qui ne l’est plus). Quelle solution est la plus humaine: Enfermer une personne toute sa vie ou y mettre fin ?
Si on enferme une personne toute sa vie, dans quelle condition le faire pour ne pas rendre son séjour « agréable » ou au contraire faudrait-il qu’il le soit ?
Si on l’exécute, comment le faire et comment l’encadrer ? Faudrait-il mettre les jurés face à leur responsabilité et s’ils  condamnent un innocent les juger ? Ainsi, on peut espérer qu’ils y réfléchiront à deux fois mais aussi que la peine de mort ne serait pas ou très peu appliquée ?

Voyez-vous d’autres alternatives ?

 

Pour ma part je pense que la prison doit être la première étape vers la réinsertion et non pas la dernière étape d’une personne « à problème' ». La prison en France ne fonctionne pas car les gros délinquants en ressortent plus confiants et les petits en ressortent plus gros. A mon avis, il faut faire des stages de rééducation  pour réapprendre la vie en société puis passer du temps en prison pour voir si on est apte à retourner en société. Si vous voulez, la prison serait une société fermée qui servirait de test. Et si une personne ne passe pas les stages de rééducation, car elle est toujours agressive, elle vole ou tue toujours et bien il faut envisager une solution définitive, non ? Pareil en cas de récidive. La prison à vie est pour moi une lâcheté sans nom, c’est une décision hypocrite. La société ne veut pas se salir les mains alors elle attend que le criminel meurt ou qu’il se suicide. La peine de mort est impensable car tout Homme a le droit à la vie et c’est ce principe que nous ne devons pas oublier. Pour moi la solution serait la prison à vie avec des travaux « forcés » afin de payer le séjour en prison et on verserait une petite prime pour permettre au détenu d’avoir un capital une fois sortie de prison ou pour aider sa famille s’il en a.

 

Publié le 30 avril, 2011 par youngdreamer

2 Commentaires

2 commentaires à “Débat: quelle justice pour demain ?”

  1. RLC a écrit:

    Pour répondre à tes questions, j’adapterai une phrase de Churchill qui n’a bien entendu rien à voir avec le sujet que nous traitons mais qui est fidèle à l’esprit. Remplaçons la célèbre « la démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes », par, la prison est un mauvais système mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes.

    Pourquoi, à mon sens, la prison est un mauvais système ? C’est un mauvais système pour l’utilisation qui est faite de la prison. On met, entre autres, un Homme en prison pour le punir. Qu’est-ce que punir ? Pourquoi punir ? D’après Foucault, et son raisonnement me parait juste, punir (ici la prison) est l’expression de pratiques généralisées qui visent à discipliner et contrôler les individus et les populations. C’est vrai, nous mettons les gens en prison dans l’espoir qu’ils en ressortent « guéri », qu’ils ne répètent pas leurs erreurs.
    Je me répète, pourquoi un mauvais système ? Pour l’utilisation qui est faite. Que fait-on pour que ces personnes se disciplinent ? Rien. Sont-ils suivis médicalement, psychologiquement ? Non. C’est une erreur de croire qu’en enferment un Homme il changera une fois la liberté retrouvée, cela n’a aucun sens. Quand un Homme ignore pourquoi ce qu’il fait est mal, ce n’est pas en l’enfermant qu’il comprendra. Il faut l’aider à comprendre, à accepter une morale générale, exemple : voler c’est pas bien (oui mais il faut comprendre pourquoi) parce que chaque Homme a le droit de disposer et de jouir d’une propriété.

    Les stages médicaux. Si un prisonnier, malin, qui ne souffre pas de démences, détournent ces stages et qu’il a « tout bon », il ne montre aucune agressivité, etc. et il réitère ses actes. Que faire pour lui ? Ou encore le violeur qui dit que les raisons de ses actes sont dû à une pulsion incontrôlable, que faire pour lui ? Nous ne trouvons aucune solution pour eux. Nous n’allons pas laisser le premier en liberté car il adopte délibérément une attitude inhumaine et immorale, ou amorale. Le laisser en liberté, c’est s’exposer (nous les innocents) au danger et rappelons que la prison est également là pour nous protéger. Pour le second, la prison n’est pas la solution car il est malade. La solution est, tout de même, l’exclusion, car il représente un danger pour les autres mais il devrait, à mon sens, plutôt se trouver dans un hôpital. Essayons de trouver d’où vient cette pulsion et cherchons comment y remédier.

    Concernant la peine de mort, je suis contre. Je pense que l’Etat est une entité supérieure à l’Homme et par opposition, c’est une entité rationnelle. La loi du talion, c’est le sentiment, c‘est humain. Je tue cet Homme car il a tué un membre de ma famille. Un Etat qui tue, c’est la fin de tout ! L’Etat ne doit pas tuer un Homme. Regardons dans notre passé, il y a eu plusieurs erreurs. L’Homme peut se tromper, mais l’Etat ne doit pas se tromper. L’Etat n’a pas de droit de mort sur un Homme, ce n’est pas de son domaine.
    Rappelons, donner le droit de mort de l’Etat sur l’Homme, c’est donner le droit à la police, à un professeur (en poste et non en civil) de tuer un Homme car ce sont les figures de l’Etat, dois-je dire, ce sont l’Etat.

    Je ne pense pas non plus qu’un Homme en travaillant toute sa vie, dans le cadre de la prison, sans être payé répare ses crimes. Ça n’a pas la même valeur.
    S’il finit sa vie en prison, c’est pour nous protéger, parce qu’il est un potentiel danger pour nous. La vie n’est pas un laboratoire, si des spécialistes (psychiatres, etc.) pensent que le tueur va récidiver, on ne va pas s’exposer à lui parce qu’enfermer un Homme est « inhumain » . La prison est un mauvais système mais c’est le moins mauvais de tous les systèmes !

  2. youngdreamer a écrit:

    Pour les stages, je disais médicaux car je ne voyais pas d’autres mots mais leur but est de faire comprendre à la personne pourquoi son acte est mauvais et pas de la punir bêtement car comme tu le dis, ça ne sert à rien !

    Ensuite, je pense qu’un Homme emprisonné à vie coûte à l’Etat et que donc c’est la moindre des choses que de s’en servir. Qui a envie de payer l’emprisonnement d’un violeur ? Tout le monde mais il faut qu’il fasse quelque chose pour la société. Sinon un travailleur va difficilement accepter de travailler et de vivre mal si c’est pour qu’un type soit nourri, logé, blanchi pq il représente une menace. Dans ce cas, on risque d’avoir des gens qui commettent des crimes plutôt que de travailler…

    Sinon je trouve ton utilisation de Churchill très intelligente et je suis plutôt d’accord avec toi. C’est le moins mauvais des systèmes.

    Merci de ta contribution.




Laisser un commentaire

*

Videos

Blogoliste

Méta

Copyright 2019 Pensées d'un jeune rêveur.. Tous droits réservés.

Template par: Hive Designs

Porté par: Theme Lab

Hébergé par Politicien.fr